COMMUNIQUE DE GENDARMERIE-Démarchage à domicile


 

LES FAITS :

Le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée met en garde contre le démarchage à domicile.

Des faits récents ont démontré une fois encore que les malfaiteurs ciblent plus particulièrement les seniors.

6 faits ont été recensés au cours du seul mois de mars.

Bien souvent la vente n’est qu’un prétexte pour s’introduire dans le logement de la victime. Les malfaiteurs agissent souvent en binôme. Une fois à l’intérieur du domicile, ils détournent l’attention afin d’effectuer un repérage ou dérober des objets de valeur et des liquidités.

Certains se présentent comme des professionnels (agents EDF, ramoneurs, postiers, plombiers, policiers, vente de serpillières ou de torchons etc.) ou prétendent récolter des fonds pour une association caritative.

 

 

LES RECOMMANDATIONS :

 

 

Le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée invite une nouvelle fois les seniors à la plus grande vigilance et à prendre quelques mesures de sûreté élémentaires :

 

Si une personne se présente à l’interphone ou frappe à votre porte, utilisez le viseur optique et l’entrebâilleur.

– Soyez vigilant lorsque des employés du gaz, de l’électricité, de la poste, des opérateurs pour des lignes internet ou téléphoniques, des policiers ou gendarmes se présentent chez vous. Même si la personne est en uniforme, demandez-lui de présenter une carte professionnelle, un ordre de mission ou un justificatif d’intervention. Si vous avez un doute, ne la laissez pas entrer.

– Vous pouvez lui proposer un autre rendez-vous afin de vous laisser le temps de procéder aux vérifications nécessaires.

– Si vous effectuez un contre-appel, utilisez les numéros de téléphone que vous avez en votre possession (figurant généralement sur les avis d’échéance et les factures) et non pas ceux donnés par la personne qui se présente ou vous appelle.

– Si vous faites entrer une personne chez vous, essayez de solliciter la présence d’un voisin. Accompagnez-la dans tous ses déplacements à l’intérieur de votre domicile.

– Ne divulguez en aucun cas l’endroit où vous cachez vos bijoux, votre argent ou tout autre objet de valeur.

– Ne vous laissez pas abuser en signant un papier dont le sens ou la portée ne vous semblent pas clairs. Sachez que pour tout démarchage à domicile, vous disposez d’un délai de rétractation de 7 jours.

 

Les recommandations figurant ci-dessus peuvent utilement, si vous en décidez ainsi, être rappelées dans le bulletin municipal et/ou mises en ligne sur le site internet de vos communes :

La sécurité étant l’affaire de tous, signalez tous comportements ou passages répétés vous paraissant suspects. A cet effet, contactez directement la brigade de gendarmerie la plus proche ou adressez nous un mèl à :

prevention-ggd85@gendarmerie.interieur.gouv.fr

Elections : Permanences procurations

Elections : Permanences procurations

Des permanences auront lieu à la Mairie de Pouzauges les samedis matins 18 et 25 mars, ainsi que les 1er, 8 avril 2017 de 9h30 à 11h30 pour les électeurs du territoire du Pays de Pouzauges qui souhaitent faire une procuration. Vous munir d’une pièce d’identité et de l’état-civil du mandant (une seule procuration par mandataire).

En semaine, à la Brigade de Gendarmerie de Pouzauges, un créneau est spécialement réservé pour recevoir les demandes de procurations de 17h à 18h à compter du 20 mars.

Influenza aviaire

Renforcement des mesures de biosécurité pour lutter contre l’influenza aviaire dans les basses cours

 

Niveau de risque « élevé » sur l’ensemble du territoire national

Devant la recrudescence de cas d’influenza aviaire hautement pathogène en Europe et en France dans l’avifaune sauvage et dans les élevages, en tant que détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale, vous devez impérativement mettre en place les mesures suivantes :

 * confiner vos volailles ou mettre en place des filets de protection sur votre basse-cour,

* exercer une surveillance quotidienne de vos animaux,

* déclarer immédiatement à votre vétérinaire toute mortalité anormale, chute de ponte, baisse de consommation d’eau ou d’aliments

* déclarer votre basse cour sur le site : mesdemarches.agriculture.gouv.fr

 

Par ailleurs, l’application des mesures suivantes, en tout temps, est rappelée :

* protéger votre stock d’aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l’accès aux aliments et en eau de boisson de vos volailles,

* éviter tout contact direct entre les volailles de votre basse cour et des oiseaux sauvages ou d’autres volailles d’un élevage professionnel,

* ne pas vous rendre dans un autre élevage de volailles sans précaution particulière,

* protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec des cadavres. Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse cour, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de 2 mois. Au-delà de cette période, l’épandage est possible,

* réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour votre basse-cour et ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée… pour le nettoyage de vos installations.

 

Si une mortalité anormale est constatée : conservez les cadavres en les isolant et en les protégeant et contactez votre vétérinaire ou la direction départementale de la protection des populations (ddpp@vendee.gouv.fr ou 02.51.47.10.00).
Pour en savoir plus : http://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-strategie-de-gestion-dune-crise-sanitaire